Accueil

02/12/2018

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le jeudi 06/12/2018 à 20 h 00 dans la salle de la mairie.

Ordre du jour

♦ ♦ ♦

04/11/2018

EUSKARALDIA

Onze jours en basque, on essaie ?

Zuraide Indarrean se joint à cette initiative qui aura lieu du 23 novembre au 3 décembre 2018.

Pendant cette période, sur l’ensemble du Pays Basque, les bascophones seront invités à utiliser au maximum l’euskara dans tous les actes du quotidien.

Pour appuyer cette démarche et prouver son attachement à la pratique de l’euskara, chacun pourra porter un badge précisant qu’il désire communiquer en basque (Ahobizi) ou, s’il est moins à l’aise avec notre langue, qu’il souhaite qu’on lui parle en basque même s’il répond en français (Belarriprest).

Ceux qui sont intéressés par cette idée originale pourront se renseigner et s’inscrire sur le site euskaraldia.eus. Quant aux autres, un seul site : aek.eus.

♦ ♦ ♦

30/10/2018

OH ! LE BEAU BOURG !

Le printemps a permis à chacun au village de découvrir petit à petit l’aménagement du bourg qui n’avait fait l’objet, malgré nos demandes réitérées, d’aucune information sérieuse (à part un mini plan illisible publié dans le bulletin municipal de janvier), et encore moins de concertation. Alors il y a de bonnes et de mauvaises surprises.

Disons d’abord que l’aspect esthétique global est plaisant et la qualité de la réalisation semble bonne. Par ailleurs le fronton, ainsi que les aménagements de ses abords sont vraiment réussis et permettront sans doute l’organisation de belles rencontres. Tant mieux.

Mais comment comprendre l’intérêt de bétonner le terre-plein du trinquet, ou l’absence de prévision d’une bouche d’évacuation des eaux usées des forains qui vont donc toutes directement dans le collecteur d’eaux pluviales ? Où même l’oubli de la mise à jour de l’éclairage public qui a dû faire l’objet d’un ajout coûteux lors du conseil de juin ?

Enfin la mise en place, au nom de la sécurité, d’un inutile sens unique devant la mairie nous semble une erreur. Car si nous n’avons pas mémoire d’accident survenu devant la mairie, nous espérons ne pas avoir à en déplorer prochainement à l’intersection proche des écoles devant lesquelles le flux de circulation est désormais concentré.

La population, si elle avait été consultée, n’aurait sûrement pas fait cette erreur. Elle aura le dernier mot !

♦ ♦ ♦

17/10/2018

ECOLE PUBLIQUE, NOUVEAU RENIEMENT

Au CM du 7 juin notre maire a déclaré qu’« après concertation avec les enseignants et l’inspecteur, la troisième classe n’était pas encore nécessaire. » Voilà qui est un peu fort !

En effet, la « concertation » se fait sur la base d’estimations d’effectifs présentés par la mairie, et sous sa seule responsabilité, et nous avons toutes les raisons de croire que celles-ci ont été minorées. Comment penser que les effectifs actuels sont à un seuil maximum alors que toutes les études démographiques annoncent un accroissement constant de la population locale ?

Et puis, si la troisième classe n’est pas « encore » nécessaire comme le dit monsieur le maire, faudra-t-il attendre que l’école déborde pour l’envisager enfin ? Sachant qu’il faut au moins un an entre les études et la mise en service, a-t-on décidé de pénaliser les enfants qui rendront nécessaire la construction de cette troisième classe, ou d’inviter leurs parents à les inscrire ailleurs… ?

La question est posée. En tous cas pour nous, qui avons conduit aussi une concertation large, cette troisième classe est indispensable et devra être mise en chantier dans les meilleurs délais.

♦ ♦ ♦

10/10/2018

ZIRIMIRI

Sans doute emporté par son (manque d’) enthousiasme, notre maire se plaignait dans le journal Sud Ouest du 28 juillet dernier du manque d’information au sujet du Tour de France : « j’ai appris par hasard que la circulation a été interdite, ce samedi, à partir de 5 heures du matin à Kostatzu ».

Pourtant, il lui aurait suffi de lire le compte rendu du conseil municipal du 14/06/2018 (qui serait disponible sur le site de la mairie s’il en existait un).

Le point 5 précisait bien que Pinodieta serait fermé à 5 heures du matin ; information fiable puisque c’est le maire lui-même qui l’annonce à ses conseillers !

 ♦

De l’enthousiasme, de la volonté, et du dynamisme, il va pourtant en falloir si nous ne voulons pas qu’il nous arrive la même mésaventure qu’à nos voisins d’Espelette qui ont vu cette année disparaître la supérette, dernière épicerie du village.

Certes, il s’agit chez nous aussi d’un commerce privé, mais rien n’interdit d’anticiper et de s’intéresser d’ores et déjà à son devenir. S’il venait à fermer, il serait trop tard pour déplorer un manque d’information…

 ♦

Carte Communale et sa réVISION : nous, ….nous ne VOYONS toujours rien venir ! Avant d’être « approuvée définitivement à l’automne prochain » (CM du 30/11/2017) elle aurait pourtant dû faire l’objet d’une enquête publique aux alentours du mois de juin… Affaire à suivre !

 ♦ ♦ ♦

IRRINTZINA-FR

♦ ♦ ♦

01/10/2018

ALTERNATIBA

En octobre 2013, Baiona vivait pendant deux jours au rythme d’Alternatiba, premier village festif et grandeur nature, présentant toute une panoplie d’alternatives pour prévenir le dérèglement climatique. Face à ce danger qui menace les conditions de vie civilisée, face à l’inaction des états et l’absence d’accords internationaux à la hauteur de l’enjeu, il fallait montrer que des solutions existent, qu’elles sont déjà adoptées et mises en œuvre par des individus, associations, collectivités locales et que mieux encore, ces alternatives construisent une société, plus humaine, plus solidaire, plus juste, plus conviviale.

Depuis 2013, des centaines de villages Alternatiba ont éclos en France, en Europe et plus loin encore. La mobilisation citoyenne n’a cessé de croître et des projets un peu fous comme le Tour Alternatiba ont vu le jour.

Après sa première édition en 2015, le tour Alternatiba 2018 s’est élancé de Paris le 9 juin dernier : un périple à vélo, quadruplettes, triplettes et tandems à travers la France (sans caravane publicitaire… !! ) avec des incursions dans 5 pays européens !

5 800 kilomètres à la rencontre des citoyens pour sensibiliser à l’urgence climatique, pour mettre en lumière des solutions concrètes et pour proposer des formations à l’action non-violente et à la désobéissance civile face aux projets climaticides ! Une invitation à engager une véritable transition sociale et écologique : « Changeons le système, pas le climat ! »

L’arrivée du Tour est prévue à Baiona les 6 et 7 octobre prochains dans une ambiance joyeuse et festive. A cette occasion, Zuraide Indarrean vous proposera (mais nous vous en reparlerons ..) la projection du film documentaire « Irrintzina, le cri de la génération climat » qui retrace le pari fou lancé par quelques militants de Bizi pour organiser la mobilisation massive et la création du grand mouvement, Alternatiba.

 https://tour.alternatiba.eu : le tour alternatiba en 3 minutes

♦ ♦ ♦

30/09/2018

Souraïde a plus d’un demi-siècle d’histoire municipale sans la présence d’une opposition parmi les membres de son conseil. Ce n’est donc pas du premier coup que peuvent s’inventer des réflexes d’intégration de la présence d’élus issus d’une autre liste dans un conseil. Le réflexe le plus fréquent est celui du refus de toute proposition venant de leur part, ceux-là étant considérés d’abord comme des adversaires, des empêcheurs de tourner en rond, des négatifs qui ne font que critiquer.

Serions-nous à un seul moment crédités d’aimer notre village, d’être soucieux du bien public, de vouloir le progrès du bien-être des gens ? Certes, contrairement à d’autres, il s’agit de notre première expérience en tant qu’élu, mais nous sommes bien présents et nous travaillons ! De ce fait, depuis 4 ans, nous avons la possibilité d’aller à la rencontre de personnes de la société civile et d’élus de tous bords. Ces rencontres nous permettent de prendre connaissance de nouvelles données, hélas non mises à disposition au sein du conseil municipal, et de nourrir nos réflexions. Nous choisissons ensuite de partager avec les zuraidar le fruit de notre travail à travers notre gazette, ou encore notre site internet que nous vous invitons à (re)consulter (zuraideindarrean.eu). Nous considérons notre opposition comme un investissement intéressant pour l’avenir de Souraïde et notre groupe ne demande d’ailleurs qu’à s’élargir…!

Bonne lecture

Notre feille d’information : numéro 9

  ♦ ♦ ♦

23/09/2018

Procès-verbal du conseil municipal :

Conseil du 13/09/2018

♦ ♦ ♦

13/07/2018

Procès-verbal du conseil municipal :

Conseil du 27/06/2018

♦ ♦ ♦

23/06/2018

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le mercredi 27/06/2018 à 20 h 00 dans la salle de la mairie.

Ordre du jour

♦ ♦ ♦

16/06/2018

Procès-verbal du conseil municipal :

Conseil du 07/06/2018

♦ ♦ ♦

03/06/2018

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le jeudi 07/06/2018 à 20 h 00 dans la salle de la mairie.

Ordre du jour

 ♦ ♦ ♦

27/04/2018

Procès-verbal du conseil municipal :

Conseil du 12/04/2018

♦ ♦ ♦

08/04/2018

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le jeudi 12/04/2018 à 20 h 00 dans la salle de la mairie.

Ordre du jour

♦ ♦ ♦

11/03/2018

Procès-verbal du conseil municipal :

Conseil du 01/03/2018

♦ ♦ ♦

10/03/2018

Zirimiri

Chiche !

Même s’il est vrai que, quand on est étudiant, toute aide est bonne à prendre, on ne peut être que surpris par le montant annuel de 76,22 euros que leur octroie notre municipalité.

Sachant que cela ferait exactement cinq cents francs, nous vous laissons le soin de deviner depuis quand cette prime n’a pas été revalorisée !!!

Stop Mines :

Malgré un temps matinal très pluvieux, la manifestation du samedi 16 septembre 2017 a rassemblé plus de 2500 personnes. Un beau succès avec un message très clair : notre territoire a dit non aux mines d’or et Paris aurait tort de passer outre cette volonté unanime.

Deux conseillers municipaux de Zuraide y ont pris part, et malgré un positionnement peu clair au départ et un mariage à célébrer, nous devons saluer la volonté d’être présent de monsieur le maire…… d’Espelette.

Après le Tourmalet et l’Aubisque : Pinodieta !

C’est bel et bien à Zuraide que risque de se jouer le classement général final du Tour de France le 27 juillet prochain. Même s’il se murmure qu’une équipe basque pourrait renaître des cendres d’Euskaltel, pour l’instant c’est bien Landa qui aura notre préférence. Aupa Mikel !

Orain Presoak !

C’est avec satisfaction que nous avons constaté que la majorité des conseillers municipaux appelaient à la mobilisation du 9 décembre à Paris. Dommage que cet appel n’ait été entendu que par un seul d’entre eux…

Pour une fois ce sont les conseillers municipaux qui étaient représentés par plusieurs dizaines de Zuraidars bien présents et enthousiastes.

Aramaio

Nous nous réjouissons que l’échange entre Aramaio et Zuraide se poursuive, notamment par le biais du groupe de danse ALAIKI qui invite les danseurs d’Aramaio à participer au spectacle du 27 janvier 2018 qui se déroulera à la salle polyvalente.

♦ ♦ ♦

01/03/2018

Révision de la carte communale

La révision de la carte communale était à l’ordre du jour du conseil municipal du 30 novembre dernier.

Notre représentant souhaitant s’informer, s’est rendu en mairie pour consulter les documents nécessaires. Il faut savoir que même un élu est limité dans ses recherches tant que le projet n’est pas finalisé, qu’il ne peut ni prendre de notes, ni divulguer d’informations…

Le jour du Conseil, seul le document graphique a été présenté sans aucun élément de comparaison (Carte actuellement en vigueur datant de 2005) et sans le rapport de présentation qui doit fournir un exposé des motifs et des choix effectués.

Avant l’approbation définitive du Conseil municipal et du préfet à l’automne 2018, le projet modifié sera soumis à enquête publique. A chacun, à ce moment-là, de faire part de ses observations au commissaire-enquêteur. Nous veillerons quant à nous au respect des orientations définies dans les documents officiels (SCoT, RNU et PLH) et au respect des règles environnementales (sites Natura 2000).

♦ ♦ ♦

25/02/2018

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le jeudi 01/03/2018 à 20 h 00 dans la salle de la mairie.

Ordre du jour

♦ ♦ ♦

21/02/2018

À quand des feux tricolores à Zuraide ?

Ne rigolez pas, ça pourrait arriver ! Notre village est tellement dangereux que la municipalité a décidé de mettre en place des sens uniques. Chamboulant les habitudes et posant bien des questions : quoi, c’était vraiment un problème ? Les risques étaient-ils réels ?

Et maintenant, est-ce mieux ? Pas sûr quand on voit que tous les poids lourds sortant de chez Massonde sont maintenant contraints de passer devant les écoles, à une intersection plutôt dangereuse. Alors, on y met un feu tricolore ou on revient à la raison en discutant sérieusement de l’opportunité de ces sens uniques ?

Monsieur le maire, notre demande de présenter le projet global de l’aménagement du bourg à tous les Zuraidars est plus que jamais d’actualité. Qu’auriez-vous donc à y perdre ?

♦ ♦ ♦

11/02/2018

Le feuilleton de la maison médicale

A chaque conseil municipal son épisode !

Le 30/06/2017, avec un seul vote contre, le conseil municipal adoptait le projet de maison médicale privée qui envisageait d’offrir aux Zuraidars un ensemble de services médicaux et paramédicaux (kiné, médecin, …).

Même si nous aurions plutôt privilégié un bail emphytéotique (le plus souvent 99 ans) plutôt qu’une vente sèche qui fait perdre définitivement du foncier, nous avions voté ce projet qui venait combler un manque d’offre médicale évident dans la commune.

Malgré ce vote, le projet n’avançait pas, et le conseil municipal du 15/09/2017 faisait la demande d’un nouveau projet clair et définitif.

Pourtant rien de clair et définitif ne ressortait du conseil du 30/11/2017 qui, au contraire, laissait même apparaître les premières fissures au sein de la majorité municipale (vote pour, contre et même abstention !). A trop différer la décision, ne risque-t-on pas de décourager les porteurs de projet ?

Pour certains, la question qui se pose est de savoir comment justifier cette vente et en refuser d’autres dans le cadre de projets personnels.

Pour nous la réponse est claire : l’intérêt général !

♦ ♦ ♦

31/01/2018

Des artisans bâtisseurs

Surnommés par la population locale « les artisans de la paix » lorsqu’ils furent surpris le 16 décembre 2016 à Louhossoa, bien décidés à mettre hors d’usage une partie de l’arsenal d’ETA, les trois personnalités issues de la société civile ont, depuis lors, fait bien des émules.

Dès les semaines suivantes, près de 700 élus d’Iparralde, toutes sensibilités politiques confondues, dont la totalité des parlementaires et la grande majorité des maires demandent au gouvernement français de s’impliquer dans le processus.

C’est forts de ces soutiens politiques, mais aussi grâce aux dizaines de citoyens qui se portent volontaires, qu’ils organisent le 8 avril 2017, sans le moindre accroc, la remise aux autorités françaises de la totalité de l’arsenal restant d’ETA.

Pour la première fois, le gouvernement français se démarque de l’intransigeance et de l’immobilisme de Madrid.

Il n’en faut pas plus pour que les « artisans de la paix » (des centaines maintenant) lancent le pari de faire venir des milliers de Basques à Paris sous le slogan : « Paix en Pays Basque : maintenant les prisonnier.e.s ».

Pari réussi puisque 11 000 personnes défilent à Paris le 9 décembre 2017 : la totalité des députés et sénateurs du Pays Basque Nord, le président du Biltzar des communes (conforté par l’appel à se mobiliser de plus de 1000 conseillers municipaux dont 60% de ceux de Zuraide), des personnalités hexagonales et surtout la foule des citoyens mobilisés de ce pays venus, par tous les moyens, leur dire haut et fort là-bas ce que nous voulons ici.

A l’évidence, autour de cette question pourtant délicate, ces artisans de la paix ont réussi à bâtir un consensus qui devrait être à portée de main dans bien d’autres domaines (politiques, économiques, sociaux ou culturels) de la vie de notre pays.

♦ ♦ ♦

21/01/2018

Zuraide Indarrean souhaite à tous les Zuraidars une très bonne année 2018. « Bonne année et surtout…. Bonne santé !», expression largement utilisée en cette période de vœux et qui prend tout son sens actuellement à Souraïde.

En effet, après avoir vu s’éloigner la maison de santé sous l’ancienne mandature, le conseil municipal a l’opportunité de redonner vie à un tel projet mais semble avoir du mal à la saisir …

Nous vous en parlons dans ce numéro, notre 8ème feuillet d’informations, dans lequel vous trouverez également nos réflexions sur d’autres sujets qui nous interpellent et qui sont l’affaire de tous !

Bonne lecture !

Notre feuille d’information : Numéro 8

♦ ♦ ♦

31/12/2017

Procès-verbal du conseil municipal :

Conseil du 26/12/2017

♦ ♦ ♦

23/12/2017

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le mardi 26/12/2017 à 20 h 00 dans la salle de la mairie.

Ordre du jour

♦ ♦ ♦

11/12/2017

Procès-verbal du conseil municipal :

Conseil du 30/11/2017

♦ ♦ ♦

24/11/2017

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le jeudi 30/11/2017 à 20 h 00 dans la salle de la mairie.

Ordre du jour

♦ ♦ ♦

20/09/2017

Procès-verbal du conseil municipal :

Conseil du 14/09/2017

♦ ♦ ♦

10/09/2017

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le jeudi 14/09/2017 à 20 h 00 dans la salle de la mairie.

Ordre du jour

♦ ♦ ♦

15/08/2017

Zirimiri

Un grand merci à la mairie bien sûr, mais aussi aux associations et aux entreprises de Souraïde qui ont très généreusement soutenu Korrika cette année. Les 1.525 € collectés sont exclusivement affectés à l’enseignement de l’Euskara pour les non-scolaires.

Nous sommes très heureux pour Nathalie Carricart, actuelle directrice de notre école publique qui vient d’obtenir une mutation conforme à ses vœux. Nous avons apprécié son professionnalisme et son engagement tout particulier pour mettre en place un enseignement de qualité dans cette nouvelle école, incluant la mise en place du bilinguisme.

Nous nous réjouissons que la Communauté d’Agglomération Pays Basque, née le 1er janvier dernier, ait décidé d’ouvrir ses commissions de travail à tous les conseillers municipaux, y compris lorsqu’ils ne font pas partie de la majorité. Monsieur le maire n’a pas jugé bon d’en informer le conseil municipal de Souraïde. Aucune importance, cela n’a pas empêché notre représentant d’être sans doute un des premiers à s’inscrire pour travailler dans deux de ces commissions.

Nous vous avions informés dans notre précédente gazette de notre déplacement en Hegoalde, à Aramaio, accompagnés du groupe de danse Alaiki.

A cette occasion est née l’idée de rencontres, autour de la danse, donnant l’occasion à chacun de se découvrir et d’échanger.

C’est dans ce cadre que nous avons organisé, fin mars, un week-end qui a permis à une vingtaine de danseurs des deux villages, de se rencontrer pour un stage de danse commun. Un grand merci à Pettan et Amadeo sans qui cette rencontre n’aurait pu se faire.

Et merci aussi aux cuisinier(e)s qui ont permis de ponctuer ce week-end de moments conviviaux pour les danseurs (… et les accompagnateurs).

Le conseil municipal ayant des attributions très larges, il se charge de régler « par ses délibérations les affaires de la commune ». C’est sans doute à ce titre qu’on lui a proposé lors du conseil du 8 mars de se prononcer sur l’éclairage public et le remplacement des ballons fluorescents. Il faut dire que le coût pour la commune était de 299.46 euros ! Ce point n’a pas provoqué de débats et a été voté à l’unanimité.

Lors de ce même conseil, Monsieur le maire a rendu compte des décisions qu’il avait prises concernant la réhabilitation de l’ancienne école. Nul besoin de passer par un vote du conseil municipal pour ce montant qui s’élevait à 258 233,68 euros !!!

  ♦ ♦ ♦

05/08/2017

Agriculture

 Un article du journal Sud-Ouest du 10 juin nous a incités à consulter le site www.uramap.net qui nous apprend que la mairie et la communauté de communes Errobi ont été destinataires des résultats d’analyses catastrophiques liés à des rejets agricoles bactériologiques.

Voilà, à notre porte, ce qui confirme le caractère dangereux de l’agriculture intensive : médiocre qualité des produits, recours massifs à la chimie et aux antibiotiques, pollutions majeures, mal-être animal réduit à machine à produire (du lait, de la viande, des œufs…), mal-être paysan devenu exploitant-exploité réduit à travailler sans relâche pour rembourser ses prêts. Cette agriculture-là ne profite qu’aux banques et à l’industrie agro-alimentaire.

A l’opposé, l’agriculture paysanne largement développée dans notre Pays Basque, est faite de fermes de taille raisonnable, respectueuse de la nature et des êtres vivants, tissant de plus en plus de contacts directs avec les consommateurs (marchés, AMAP…), donnant du sens au travail des uns et à la consommation des autres.

C’est cette agriculture, génératrice d’emplois, que nous voulons soutenir car elle est notre culture, et qu’elle est vitale. C’est pourquoi nous serons vigilants quant aux suites données par les autorités à cette affaire.

  ♦ ♦ ♦

30/07/2017

Aménagement du bourg

 Depuis deux ans maintenant on a vu s’ériger la nouvelle école, transformer le fronton, apparaître des toilettes publiques, modifier la circulation dans le bourg et très prochainement, nous allons voir s’achever la transformation de l’ancienne école en une boulangerie et un logement. Nous nous sommes exprimés sur ces différentes opérations et sur les conditions dans lesquelles elles ont été réalisées dans les précédentes gazettes.

Mais, comme tous les Zuraidars, nous aimerions savoir à quoi ressemblera le bourg, à la fin… On a du mal à voir la cohérence du projet global et ce n’est pas l’étude présentée lors d’une réunion « informelle » du conseil municipal qui nous a rassurés. Celle-ci est en effet apparue plus que sommaire et aucun document n’a été diffusé.

A Larressore, la réflexion a été conduite en commission, puis discutée en Conseil Municipal, et enfin présentée à tous les habitants du bourg avant d’être validée, puis mise en œuvre. A Bidart, la population est largement associée au projet de réaffectation de l’ancienne poste située au cœur du bourg. Pourquoi n’y a-t-il pas la même transparence à Souraïde ? Nous aurions tous à y gagner.

Pour notre part, nous maintenons notre proposition d’une piste cyclable entre Etxetoa et le bourg, ainsi que la création d’une zone de jeux pour enfants.

Il n’est pas trop tard pour mettre en place une présentation en mairie et inviter la population à se prononcer.

  ♦ ♦ ♦

25/07/2017

Elections

 Décidément, le Pays Basque est différent !

A l’heure où la France ne jure plus que par la volonté de renouvellement de la classe politique, voilà que nous avons envoyé au Palais Bourbon des députés dont les noms (Lassalle, Lasserre, Bru) fleurent bon le professionnalisme politique.

Il faut dire qu’à défaut de produire des idées originales, certains sont devenus experts dans l’art de se faufiler, au bon endroit, au bon moment.

Dans la sixième circonscription, Vincent Bru, suppléant de la candidate UMP il y a cinq ans, encarté par la suite à l’UDI, a réussi à ce que le MODEM l’impose comme candidat de La République en Marche. Du grand art !

Comment s’étonner, dans ces conditions, que l’abstention ne batte des records historiques. Plus d’un électeur sur deux ne vote plus !

Face à ces duels sans confrontation de projets, le vote abertzale (EHBAI + PNV) poursuit sa progression et, malgré une participation plus faible, gagne plus de 2000 voix par rapport à 2012.

Dans notre circonscription, Peio Etcheverry-Ainchart passe de 9.78% à 12% des suffrages exprimés et, à Souraïde, il arrive même en deuxième position au premier tour.

Dans un contexte difficile marqué par une forte abstention et par la candidature du « voisin », bénéficiant de surcroit de l’effet Macron, nous nous réjouissons de cette progression qui démontre que le travail collectif paye, et que la tactique politicienne n’est pas le seul moyen d’obtenir les voix des électeurs.

  ♦ ♦ ♦

 20/07/2017

Bonnes fêtes à toutes et à tous !

 

Loin de s’essouffler et toujours désireux de partager ses réflexions et ses prises de position avec la population, Zuraide Indarrean vous propose ici (déjà !) sa 7ème feuille d’information.

Les mois de mars et avril ont été riches en événements avec la venue des danseurs d’Aramaio, le passage de Korrika et la projection du film “Demain” qui a attiré une assistance nombreuse. Nous profitons de ces quelques lignes pour remercier élus et zuraidars  qui ont répondu présents à ces manifestations.

Depuis la dernière édition de notre gazette, il n’y a eu que deux conseils municipaux  où nous avons continué à défendre nos convictions. En revanche, notre élu a été convié à deux réunions « informelles »…. Cela  présagerait-il d’une volonté de dialogue avec l’opposition ? La majorité municipale réaliserait-elle que nous pouvons être force de propositions…?

Vous trouverez dans cette édition nos points de vue, nos réflexions sur quelques thèmes importants concernant notre village et notre territoire (école, aménagement du bourg, résultats des élections…) et un article montrant notre volonté de soutenir, encourager et accompagner une agriculture raisonnée.

Bonne lecture !

Notre feuille d’information : Numéro 7

  ♦ ♦ ♦

07/07/2017

Procès-verbal du conseil municipal :

Conseil du 30/06/2017

  ♦ ♦ ♦

23/06/2017

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le vendredi 30/06/2017 à 18 h 00 dans la salle de la mairie :

Ordre du jour

♦ ♦ ♦

17/04/2017

DEMAIN FR

1

2

3

♦ ♦ ♦

14/04/2017

La troisième classe… on en reparlera avait dit monsieur le maire lors du CM du 29 novembre dernier.

 Et bien nous pensions qu’il fallait transformer ce futur en présent et que le conseil, consacré au budget, était l’occasion d’en parler… et de passer à l’acte !

L’analyse que nous avions faite de cette proposition de budget montrait qu’il était tout à fait possible, financièrement, de programmer les travaux nécessaires à la réalisation de la troisième classe que les parents et les enseignants réclamaient et que nous jugions, pour notre part, indispensable.

Nous nous sommes étonnés de constater que des propositions étaient faites pour des travaux sans aucune urgence et dont nous n’avions jamais entendu parler alors que l’investissement modeste qu’il restait à accomplir pour faire de cette école une réalisation réellement à la hauteur des besoins de l’enseignement de notre jeunesse n’était pas prévu.

C’est pourquoi nous proposions que le budget 2017 inclue les travaux nécessaires à la finalisation de cette belle réalisation communale. Faute de quoi, nous voterions contre ce budget.

Hélas, rien n’était prévu dans le budget présenté aux conseillers municipaux ce mercredi 5 avril et le « on en reparlera » du mois de novembre a été suivi par un « on en reparlera » en avril !

 Procès-verbal du conseil municipal :

Conseil du 05/04/2017

  ♦ ♦ ♦

03/04/2017

Ttipi ttapa ttipi ttapa KORRIKA !!!

KORRIKA 20

 ♦ ♦ ♦

31/03/2017

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le mercredi 05/04/2017 à 20 h 00 dans la salle de la mairie :

Ordre du jour

♦ ♦ ♦

22/03/2017

Procès-verbal du conseil municipal :

Conseil du 08/03/2017

  ♦ ♦ ♦

13/03/2017

Au fil des Conseils Municipaux… des prix à la carte ?

août 2015 : vente de terrain chemin de Xaran à 95 €/m²

novembre 2015 : vente de terrain pour parkings à Uhaldea  à 40 €/m²

janvier 2016 : prix de vente des terrains du lotissement Etxetoa fixé à 80 €/m²

juin 2016 : achat de terrain au Conseil Départemental au centre du bourg, à 13,40 €/m²

octobre 2016 : vente de terrain au centre du bourg à 5 €/m²

Chacun appréciera…

Les comptes rendus des Conseils Municipaux sont accessibles sur notre site :

http://www.zuraideindarrean.eu.

Assainir… la communication :

Comme beaucoup de Zuraidar présents à la mairie le 21 septembre dernier, nous étions curieux de découvrir le « projet de zonage d’assainissement » qui nous avait été annoncé.

Et comme beaucoup, nous avons été déçus par ce qui était essentiellement une présentation du réseau actuel existant déjà. Certes la réunion était obligatoire dans le cadre de l’enquête publique mais n’était-ce pas l’occasion d’aller un peu plus loin et de réfléchir à l’avenir ?

Errecartia

+ = -    « Plus j’achète, moins c’est cher ! » C’est ce que va pouvoir crier haut et fort l’acquéreur potentiel d’Errecartia. Proposée au départ  à 360 000 € avec 2 000m², la propriété va sans doute  être vendue 305 000 € avec 1 000 m² de plus, soit 3 000 m² ! Une bonne affaire !

Errecartia (bis)

CM du 30/11/2015 : « refus de la municipalité, ne voulant pas vendre à un promoteur »

CM du 8/12/2016 : vente à monsieur Huba… qui n’est autre qu’un promoteur !

A vos réveils !

La 20ème Korrika passe par Zuraide le lundi 3 avril… à 1h40 du matin ! Venez courir pour l’euskara !

  ♦ ♦ ♦

09/03/2017

Interview de Zuzu au sujet d’Errekartia :

EH BAI

 ♦ ♦ ♦

05/03/2017

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le mercredi 08/03/2017 à 20 h 00 dans la salle de la mairie :

Ordre du jour

 ♦ ♦ ♦

24/02/2017

L’EPCI, c’est parti : c’est la CAPB !

Depuis le 1er janvier 2016 (LOI NOTRe), le Pays Basque est inclus dans une région de 6 millions d’habitants, aussi grande que l’Autriche et aussi peuplée que le Danemark. Dans cette Nouvelle Aquitaine le Pays Basque, avec ses 300 000 habitants, constitue un important bassin de vie.

Depuis le 1er janvier 2017 et toujours du fait de la loi NOTRe, une nouvelle carte intercommunale a vu le jour après l’adoption du nouveau schéma départemental. En effet, le 13 juillet 2016, le Préfet des Pyrénées Atlantiques a pris un arrêté portant la création de la Communauté d’Agglomération du Pays Basque (CAPB) issue de la fusion des 10 intercommunalités. Les 158 communes du Pays Basque sont ainsi à ce jour regroupées en une communauté d’agglomération avec une gouvernance unifiée… Incroyable ! C’est bien une nouvelle page du grand livre de l’histoire de notre Pays Basque qui s’ouvre : grâce au travail des élus et de tous les acteurs politiques, économiques, sociaux et culturels, un espace pour des projets et une vision partagés d’un avenir commun entre l’ensemble des communes du Pays Basque a vu le jour. Aucun territoire en France n’avait encore produit un tel travail collectif ! Grâce à cette Communauté d’Agglomération et aux compétences qu’elle gérera (économie dont l’agriculture, aménagement, mobilité, environnement, culture, services à la population, fiscalité) une politique publique ambitieuse, cohérente, réciproque et solidaire entre le littoral et l’intérieur pourra être mise en place. Par ailleurs, sous cette forme originale d’union, la CAPB aura une place majeure, facilitatrice de dialogue avec les autres collectivités de la Grande Région et une plus grande lisibilité dans ses projets. Depuis la Révolution Française le Pays Basque a toujours exprimé une demande de reconnaissance institutionnelle. Aujourd’hui, la CAPB apparaît comme le compromis entre une proposition de l’Etat et les attentes des acteurs locaux. Ce qui était immatériel (culture, langue, identité) trouve aujourd’hui un cadre institutionnel reconnu par l’Etat. Zuraide Indarrean, par toute l’information au sujet de l’EPCI dans ses gazettes, par les débats portés au sein du conseil municipal sur l’EPCI, par sa mobilisation, est fier d’avoir participé, à son échelle, à ce tournant décisif pour EUSKAL HERRIA.

 ♦ ♦ ♦

16/02/2017

ZURAIDE-ARAMAIO anaitasunean

Dans notre programme municipal, nous proposions de mettre en place des jumelages avec des villages d’hegoalde, de même culture et de même sensibilité et nous y œuvrons.

C’est dans ce but que nous sommes allés à Aramaio le 15 octobre, accompagnés du groupe de danse ALAIKI.

Aramaio, dont est issue une des nôtres, est un joli village de 1478 habitants, situé dans la province d’Alava. Ses habitants nous ont réservé un accueil chaleureux, comme ils savent si bien le faire.

  • Ongi etorri de Rosa autour d’un hameketakoa au pain frais et txistor accompagnés d’un bon cidre local.
  • Défilé poteo dans la rue principale du village
  • Spectacle de danses, trois générations confondues où nos danseurs d’ALAIKI ont fait sensation par la qualité de leur prestation.
  • Le repas gastronomique offert a permis de faire plus ample connaissance, dans notre langue commune, le basque.

Après leur visite lors des fêtes de Souraïde, accompagnés des navarrais d’Igantzi, la voie semble désormais ouverte pour pérenniser cette relation. C’est ce que nous proposerons au Conseil Municipal.

 ♦ ♦ ♦

11/02/2017

Notre patrimoine ? Le tripotx !

C’est pour la journée du patrimoine, le 18 septembre 2016, que Souraïde a décidé d’organiser, pour la première fois, une journée culturelle mais aussi conviviale et qui a pris la forme de la « journée du tripotx ». Ce week-end fut l’occasion de mieux connaître les producteurs et artisans locaux et notamment Zuraidars, permettant une prise de conscience des potentialités et richesses de notre cher village. Cette journée a aussi été l’occasion de se retrouver et de partager entre villageois et curieux des alentours un moment de contemplation devant quelques œuvres d’artistes du village ou simplement un verre autour d’un air de musique et d’une danse. En bref, une jolie réussite pour cette première édition ! Nous saluons la municipalité et plus particulièrement la commission culture dont fait partie notre élu, Serge Zudaire, qui s’attelle déjà à chercher des améliorations pour la prochaine édition.

 ♦ ♦ ♦

03/02/2017

Ecole publique

Début septembre 2016, comme partout ailleurs, les petits zuraidar reprennent le chemin de l’école. Pour 41 d’entre eux, c’est très certainement l’euphorie ! Ils ont sans doute hâte de découvrir leur nouvelle école publique : un superbe bâtiment, agréable, coloré, bien intégré dans son environnement ! De plus, pour la première fois, beaucoup d’entre eux vont pouvoir apprendre en euskara. Et oui, tout arrive … l’école publique de Zuraide dispose enfin désormais d’une section bilingue.

Mais la joie  fut de courte durée … 30 élèves  sur 5 niveaux du CP au CM2 pour 1 seul maître, c’est beaucoup  TROP !

Alors, très vite après la rentrée, des banderoles sont installées par les parents d’élèves aux entrées du village. Un mouvement de contestation visant à obtenir  un poste d’enseignant supplémentaire que nous, membres de Zuraide Indarrean, jugeons bien légitime ! Bien que n’ayant bénéficié d’aucun soutien officiel de la majorité municipale lors des différentes actions menées, les parents d’élèves obtiennent finalement de l’Académie l’affectation à mi-temps d’un enseignant pris sur le contingent de remplaçants. Situation éminemment provisoire…

Bilinguisme, 3 enseignants et… 2 salles de classe ! La réalité de fonctionnement des cours fait apparaître le manque cruel d’une 3ème salle, initialement prévue dans les projets de construction. La décision du maire de restreindre à 2 salles génère aujourd’hui des conditions de travail insupportables pour les maîtres et le personnel (2 enseignants se partagent actuellement le même espace-classe) et, pour les élèves, un climat peu propice aux apprentissages.

Lors du Conseil d’Ecole, après avoir listé les problèmes rencontrés, parents et enseignants ont demandé à Mr le maire si la réalisation d’une salle supplémentaire était envisageable. Une réunion entre l’Inspecteur de circonscription, les enseignants et le maire devait être organisée fin novembre, début décembre pour aborder la question. Elle s’est finalement tenue en janvier…

Notre représentant élu a pour sa part signalé lors du conseil municipal du 29 novembre, qu’après avoir rencontré les parents d’élèves, nous soutenions leur démarche et que la création d’une troisième salle de classe, qui ne dépend que de la décision du CM, était indispensable.

Il nous faut ajouter, et nous le déplorons, qu’à aucun moment lors des 3 conseils municipaux ayant eu lieu depuis la rentrée, n’ont été évoqués les soucis et difficultés vécus par les élèves, les enseignants et le personnel …

Nous regrettons également que l’inauguration de l’école, pendant les vacances de Toussaint, se soit déroulée sans la présence des parents, ni même de celle des enfants !!!

Les enseignants ont souhaité, pour la cohérence du projet pédagogique, que l’ATSEM puisse bénéficier d’une formation en euskara. Celle-ci en est d’accord et nous souhaitons qu’une réponse positive et rapide de l’employeur vienne valider cette recherche de cohérence.

 ♦ ♦ ♦

27/01/2017

BONNE ANNEE 2017 !

Bientôt trois ans que nous nous efforçons d’amener notre contribution dynamique au conseil municipal.

C’est pourquoi, que nous en soyons à l’origine ou pas, nous commencerons cette gazette en exprimant tout le bien que nous pensons de certaines résolutions du conseil municipal de l’année écoulée :

  • approbation de la Communauté d’Agglomération Pays Basque qui donne pour la première fois une existence juridique décisive à Iparralde,
  • refus des accords commerciaux TAFTA/CETA à l’instar de centaines d’autres collectivités locales européennes,
  • décision d’envoyer (enfin !) les comptes rendus des conseils municipaux aux élus dans un délai raisonnable,
  • adresse au gouvernement français (avec 600 autres élus) pour qu’il s’implique d’avantage dans la recherche de la paix au Pays Basque.

N’oublions pas de saluer également la mise en place d’une subvention (même symbolique) à Lurrama ou la création de la « journée du tripotx » pour laquelle notre représentant a pris sa part.

Il y a pourtant des points négatifs mais nous n’en soulignerons qu’un, car il nous semble d’importance.

Lors du conseil municipal du 09/06/2016, Monsieur le Maire nous annonçait une décision prise dans le cadre de la délégation : le passage à deux classes (au lieu des trois projetées) pour la nouvelle école publique.

Il commettait pour nous une erreur majeure sur une réalisation importante pour la commune et c’est pourquoi nous lui consacrons ici un article.

Notre feuille d’information : NUMERO 6

♦ ♦ ♦

04/01/2017

Procès-verbal du conseil municipal :

Conseil du 22/12/2016

♦ ♦ ♦

21/12/2016

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le jeudi 22/12/2016 à 20 h 00 dans la salle de la mairie.

Ordre du jour

Ordre du jour (2)

Conseil du 08/12/2016

♦ ♦ ♦

07/12/2016

Procès-verbal du conseil municipal :

Conseil du 29/11/2016

♦ ♦ ♦

05/12/2016

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le jeudi 08/12/2016 à 20 h 00 dans la salle de la mairie.

Ordre du jour

♦ ♦ ♦

26/11/2016

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le mardi 29/11/2016 à 20 h 00 dans la salle de la mairie.

Ordre du jour

Conseil du 06/10/2016

♦ ♦ ♦

01/10/2016

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le jeudi 06/10/2016 à 20 h 00 dans la salle de la mairie.

Ordre du jour

Conseil du 21/07/2016

Conseil du 09/06/2016 (2)

♦ ♦ ♦

26/07/2016

TAFTA, zer da ?

 Un projet de traité ayant pour but la libéralisation totale des échanges commerciaux et des investissements entre l’Union européenne et les États-Unis.

Projet dont les négociations en cours se font, depuis 2013, à huis clos, dans le plus grand secret ! Etonnant, non ?

Ce traité, s’il est ratifié, le sera sans la moindre consultation des parlements des états européens, ni des citoyens : déni de démocratie !!!

Il aura des conséquences désastreuses sur nos  droits fondamentaux et nos conditions de vie!

-          En démantelant les droits de douane restants, entre autres dans le secteur agricole, il permettra l’entrée massive de produits américains (OGM, hormones de croissance, antibiotiques, carcasses chlorées…) sur le sol européen. Il mettra à mal notre agriculture paysanne et nous interdira de favoriser les circuits courts ou les productions locales.

-          En « harmonisant !!!» les normes européennes et américaines dans l’unique intérêt des multinationales, il conduira inévitablement à un nivellement par le bas des règles sociales, économiques, sanitaires, environnementales et culturelles.

-          En mettant en place une Justice internationale parallèle, il permettra aux grands groupes  de traiter entre eux. Ils pourront faire condamner lourdement états, collectivités ou communes au prétexte que leurs lois ou agissements constituent des entraves à leur fonctionnement.

Les intérêts des multinationales primeront ainsi sur notre souveraineté. Parce qu’il nous semble essentiel de décider nous-mêmes de notre sort, parce que nous souhaitons une économie basée sur la justice, l’équité, le respect des droits humains plutôt que sur la compétitivité exacerbée et la recherche systématique de toujours plus de profit, nous sommes, comme des millions d’européens, opposés à ce projet.

En Iparralde, des organisations et des particuliers bougent. Des élus aussi réagissent : 20 municipalités (Ezpeleta, Uztaritze, Itsasu, Bidarrai…) se sont déjà prononcées. Certaines communiquent en apposant des pancartes « Hors Tafta » à l’entrée des communes. Bientôt Zuraide ?

♦ ♦ ♦

19/07/2016

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le jeudi 21/07/2016 à 20 h 00 dans la salle de la mairie.

Ordre du jour

Conseil du 09/06/2016

Conseil du 11/04/2016 (2)

♦ ♦ ♦

15/07/2016

Pourquoi ne pas rêver ?

La plupart des communes de France se plaignent que l’Etat a baissé ses dotations, et au vu des finances nationales, cela va continuer ou empirer.

La solution sera-t-elle d’augmenter les impôts locaux ?

Ou bien, est-ce du rêve de voir demain des communes voisines « mutualiser » certaines charges ?

Des exemples ?

- Souraïde dispose d’une piscine municipale, qui peut être un équipement coûteux pour une commune comme la nôtre. Espelette et Ainhoa n’en ont pas. Pourquoi ne pas proposer aux enfants de ces deux villages les mêmes tarifs qu’à ceux de Souraïde et répartir les pertes éventuelles sur les trois budgets municipaux ?

- Souraïde vient de se doter d’un nouveau tracteur. Avec deux employés concernés, combien de jours ce tracteur tournera-t-il par mois ? Il doit y en avoir aussi qui dorment à Espelette et Ainhoa.

- La commune d’Espelette a décidé de créer une maison médicale dans les locaux de l’ancien magasin Maisadour. Il y aurait déjà sept professionnels de santé d’Espelette intéressés et d’autres professionnels des communes avoisinantes se renseignent. N’aurait-il pas fallu y réfléchir ensemble en amont ?

- Une boulangerie à Souraïde ? La Supérette fait dépôt de pain et les boulangers de Larressore, de Saint-Pée  et d’Espelette ont leur tournée de livraison à domicile dans notre village. Est-il raisonnable que la commune fasse un investissement très lourd pour transformer l’ancienne école publique en simple boulangerie ?

A l’avenir, d’autres opportunités de mutualisation entre voisins ne manqueront pas de se présenter. C’est cette politique de coopération que nous souhaitons, nous, privilégier.

♦ ♦ ♦

02/07/2016

La modification du projet éducatif vers le bilinguisme à l’école publique de Souraïde ayant été actée depuis plusieurs mois, nous avons été surpris par le manque d’ambition lors de la création du poste d’ATSEM. En effet, le Conseil Municipal du 30 mars dernier nous apprend que la langue basque serait appréciée ! C’est heureux ! Il nous semblait naïvement qu’elle devrait être indispensable si l’on veut réellement une école bilingue. Rappelons que c’est aujourd’hui que nous devons réagir si nous voulons vraiment inverser la courbe et refuser le déclin de l’Euskara en Iparralde.

♦ ♦ ♦

A l’attention des associations : entendu lors des débats municipaux, les associations pourront demander la salle polyvalente au-delà des trois fois par an prévues, il n’y a qu’à demander !

♦ ♦ ♦

Consécration pour notre gazette puisque son contenu est maintenant commenté en Conseil Municipal. Au vu de son accueil, la population nous parait plutôt favorable à un peu plus de débat municipal mais certains élus de la majorité n’y voient que « bassesse ». Chacun est libre de ses opinions… y compris nous ! Nous réaffirmons que notre but est d’encourager le débat dans notre village. Et si cela doit bousculer un peu les habitudes locales et titiller des susceptibilités endormies, tant mieux !

♦ ♦ ♦

« L’effet Ben Ali » semble s’estomper pour Michèle Alliot-Marie. Après avoir été réélue à la tête de la fédération 64 du parti Les Républicains, certains la voient déjà combattre lors de la primaire de la droite avant les présidentielles. Espérons que cela ne lui donne pas l’idée de revenir se présenter dans notre circonscription.

♦ ♦ ♦

Le contrat territorial signé avec le département finance en grande partie la construction de la nouvelle école publique. Il a été approuvé à l’unanimité lors du Conseil Municipal du 14/01/2016. Il ne s’agissait pourtant que du point numéro 12 d’un ordre du jour qui n’en comptait que 11. Interrogé sur cet ajout inattendu, le maire a indiqué que c’était un oubli ! Une étourderie bien rattrapée puisqu’il s’agit tout de même d’une subvention de 212.000 euros qui fait du bien.

♦ ♦ ♦

Nous ne connaissons que trop les contraintes et les difficultés que suppose la diffusion d’un bulletin d’information auprès de la population ; d’autant plus quand cela se fait de manière bénévole. Il nous semble cependant qu’avec les moyens dont dispose une mairie, la périodicité du bulletin municipal pourrait être améliorée. Sans même polémiquer sur son contenu actuel, nous sommes certains que le fait de sortir plus d’un numéro par an permettrait d’augmenter la qualité et l’intérêt de ce bulletin, ne serait-ce que par la fraîcheur des informations qui y sont traitées…

♦ ♦ ♦

18/06/2016

Notre maire et son équipe, alors en campagne pour les municipales, avaient affirmé une volonté de changement très claire par rapport à l’exercice très personnel de leurs prédécesseurs. La démocratie étant au cœur de notre démarche, ils avaient reçu pour cela notre adhésion et nos encouragements. Mais où en sommes-nous actuellement ?

Autour de notre seul conseiller (représentant près d’1/4 des électeurs de Souraïde), nous avons toujours autant de mal à préparer les Conseils Municipaux dont les ordres du jour manquent de clarté et pour lesquels les documents nécessaires ne sont pas disponibles. Le Conseil Municipal, loin de jouer son rôle de… Conseil, tend à se réduire à une chambre d’enregistrement de décisions prises sans sa concertation préalable.

C’est ainsi que les Conseillers ont appris par une lettre de protestation du Comptoir Agricole Basque que la mairie achetait un tracteur. Or, cet achat de plus de 40.000 euros, n’avait été ni présenté ni encore moins discuté en Conseil.

Plus grave encore, questionné par un conseiller qui s’offusquait (comme nous) de ne pas avoir été informé du projet de boulangerie à la place de l’actuelle école publique, monsieur le maire et son adjoint déclarent « ce n’est qu’une idée que l’on envisage… cela date de moins de 15 jours… » (compte-rendu du CM du 30 mars 2016). Or, nous avons découvert qu’un appel à candidature détaillé avait été adressé par monsieur le maire plus d’un mois auparavant ! Pourquoi alors une telle réponse ? Et pourquoi ne pas en avoir débattu avant, en Conseil Municipal ?

Nous sommes-nous vraiment éloignés des pratiques que vous et nous dénoncions ?

Un bon Conseil monsieur le maire… est un conseil qui fonctionne, qui débat et décide, dans la transparence, sur la base des propositions et avis des commissions qu’il a mises en place. Nous avons tous à y gagner.

♦ ♦ ♦

06/06/2016

Non au projet minier !

Rassemblement et réunion publique le 10 juin à Saint-Pée :

http://www.cade-environnement.org/2016/06/03/contre-les-mines-10-juin-st-pee

♦ ♦ ♦

29/05/2016

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le jeudi 09/06/2016 à 20 h 00 dans la salle de la mairie.

 Ordre du jour

♦ ♦ ♦

28/05/2016

Procès-verbal du conseil municipal :

Conseil du 11/04/2016

♦ ♦ ♦

09/04/2016

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le lundi 11/04/2016 à 20 h 00 dans la salle de la mairie.

Ordre du jour

♦ ♦ ♦

08/04/2016

Procès-verbal du conseil municipal :

Conseil du 30/03/2016

♦ ♦ ♦

24/03/2016

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le mercredi 30/03/2016 à 20 h 00 dans la salle de la mairie.

Ordre du jour

♦ ♦ ♦

23/03/2016

69 jours pour envoyer le procès-verbal par mail aux élus. De pire en pire !

Conseil du 14/01/2016

♦ ♦ ♦

29/02/2016

Non au projet minier, réunion publique du 05/02/2016 à Cambo (vidéos)

http://ace.hendaye.over-blog.fr/2016/02/cambo-non-au-projet-minier-reunion-publique-05-02-2016-videos.html

♦ ♦ ♦

05/02/2016

- Vous avez dit parité ?

Deux de nos conseillères municipales ayant démissionné, ce sont deux conseillers qui ont pris leur place à cause de l’alternance obligée sur les listes de candidats. Il y a maintenant 60% d’hommes au conseil municipal de Zuraide. Et combien au niveau national ? Les lois concernant la parité manquent pour le moins de cohérence…

♦ ♦ ♦

- « Nous voulons surtout défendre, sans esprit partisan, les intérêts de ce nouveau canton » nous déclarait Vincent Bru lors des dernières élections départementales.

C’est sans doute avec cette intention qu’aussitôt élu il s’est retrouvé nommé au poste de Président de l’Etablissement Public des Stations… d’Altitude !

Il y trouve sans doute un intérêt, mais il nous semble que c’est le genre de décision totalement incompréhensible par nos concitoyens (du moins sur le plan de l’intérêt général) qui rend difficilement crédibles certains hommes politiques actuels.

A moins que ce ne soit la seule présidence qu’ait accepté de lui laisser Jean-Jacques Lasserre, qui n’aurait pas apprécié que son binôme Isabelle Pargade n’ait pas voté pour lui lors de la désignation comme Président du Conseil Départemental…

♦ ♦ ♦

- Dès les premières réunions du conseil municipal, Marie-Christine Borda avait demandé que soit constituée une commission pour traiter de l’Euskara. Il aura fallu plus d’un an pour que soit enfin créée une commission culture. Espérons qu’elle mette moins de temps pour donner quelques résultats concrets.

♦ ♦ ♦

- Etrange scène au conseil municipal du 30 novembre où l’on a vu le maire et certains conseillers critiquer vertement le mode de fonctionnement du conseil municipal qui a prévalu à Zuraide pendant de nombreuses années.

Si nous ne pouvons qu’être d’accord sur le fond (et notamment les reproches concernant le manque de débat), nous leur rappelons simplement qu’ils faisaient déjà partie de la majorité au sein du conseil municipal et que certains élus de cette époque n’ont pas cautionné ce fonctionnement et n’ont pas hésité à démissionner pour manifester leur mécontentement.

♦ ♦ ♦

- Puisque Zuraide n’octroie toujours pas de subvention à Lurrama, contrairement à des dizaines de communes du Pays Basque, nous rappelons à la municipalité qu’il est aussi possible d’aider autrement. Certaines mairies par exemple n’hésitent pas à prendre en charge le déplacement de leurs ainés au salon de la Halle Iraty à Biarritz. Défendre une cause juste et joindre l’utile à l’agréable, pourquoi pas dès l’année prochaine ?

♦ ♦ ♦

- Nous avons tous reçu dans nos boîtes à lettres la proposition de la mairie concernant la vente de la maison Errecartia pour un montant de 360 000 euros. Les zuraidar intéressés avaient peu de temps pour se faire connaitre.

Il semblerait que les non zuraidar ont plus de chance puisque le conseil municipal du 30 novembre a finalement décidé de baisser le prix de 60 000 euros pour un couple de particulier auvergnats qui aurait eu un coup de cœur pour le domaine (Journal Sud Ouest du 05/12/2015).

Vous vous sentiez prioritaires ?

♦ ♦ ♦

- Nous tenons ici à exprimer tout notre soutien au couple qui a perdu sa maison dans l’incendie du mois de décembre dernier. Nul doute que la solidarité des zuraidar fera en sorte qu’ils surmontent rapidement cette pénible épreuve.

♦ ♦ ♦

24/01/2016

LA RUEE VERS L’OR A ZURAIDE ?

La société Sudmine a fait une demande de Permis Exclusif de Recherches (PER) d’or et de substances connexes, sur un périmètre de 126 km², couvrant 11 communes dont Zuraide.

Or sur ce périmètre d’exploration, de nombreuses initiatives prises par des associations et des professionnels ont engagé résolument notre territoire vers une agriculture responsable, respectueuse de l’environnement.

Outre la confiscation des terres agricoles, la mine est, par nature, une activité qui détruit le terrain sur lequel elle s’installe, pour une exploitation de court et moyen terme, avec des conséquences sur la ressource en eau et sur l’environnement. Ce projet portera donc atteinte à notre territoire, à son environnement, à son économie, et notamment aux orientations prises par de plus en plus d’agriculteurs.

De nombreux acteurs du territoire (filières agricoles, associations de consommateurs, associations de défense de l’environnement) ont porté un avis défavorable sur ce projet et ont décidé de réunir leurs forces pour s’y opposer. De nombreux maires se sont prononcés contre. Le ministre de l’agriculture, consulté par le préfet à la demande des syndicats des AOP, a également rendu un avis défavorable. Mais le projet n’est pas encore enterré !

Vous pouvez, vous aussi, exprimer votre opposition à ce projet en signant la pétition sur le site : www.cade-environnement.org où vous trouverez d’autres informations sur le sujet.

♦ ♦ ♦

12/01/2016

COMMUNAUTE DE COMMUNES

 Avec notre gazette, vous avez trouvé dans votre boîte à lettres  une brochure que vous lirez sans aucun doute avec beaucoup d’attention : «  La communauté Pays Basque pour les nuls ».

N’y voyez là aucun mépris ou aucune insulte : nous sommes tous « nuls » et plein d’interrogations face à ce sujet complexe consistant à remplacer les 10 intercommunalités actuelles par une seule communauté de communes, la « Communauté Pays Basque » !

La loi obligeant désormais les communautés de communes les moins peuplées à se regrouper avant janvier 2017, ce projet, sans doute perfectible, constitue à notre sens une réelle opportunité à saisir. Est-il nécessaire de rappeler ici que les gouvernements successifs n’ont jamais répondu favorablement à nos demandes de création de département Pays Basque, et plus tard, de Collectivité territoriale à statut particulier ? Ce projet peut, pour la première fois, apporter une existence institutionnelle au Pays Basque et une reconnaissance politique d’Iparralde. Nous pourrons « peser » dans la grande région. Nous serons forts politiquement et capables d’organiser notre avenir et notre développement de façon équilibrée et solidaire.

Les 158 communes concernées ont d’ores et déjà rendu un premier avis. Ce vote, bien que consultatif, est sans appel : 112 mairies (dont Zuraide) ont voté pour, 45 contre, une seule est indécise. Le Pays basque a donc la volonté de se doter d’un cadre institutionnel ! Mais rien n’est encore joué ! Le vote définitif des conseils municipaux aura lieu au printemps 2016. Si cette fois, le résultat est favorable, la Communauté de communes Pays Basque verra officiellement le jour le 1er janvier 2017 !

La Caravane Batera a pris son départ fin novembre pour expliquer ce projet d’intercommunalité unique. Elle sillonne actuellement l’ensemble du territoire et aura traversé d’ici la fin du mois de février, l’ensemble des villes et villages à la rencontre des habitant-e-s. Elle sera à Zuraide le samedi 16 janvier à 10 heures ; ce sera l’occasion d’obtenir des réponses à nos questions.

Soyons nombreux ce jour-là à venir nous informer et à montrer notre attachement à ce projet !

♦ ♦ ♦

10/01/2016

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le jeudi 14/01/2016 à 20 h 00 dans la salle de la mairie.

Ordre du jour

♦ ♦ ♦

09/01/2016

En ce début d’année 2016, ZURAIDE INDARREAN, vous présente sa nouvelle feuille d’information.

Dans ce premier numéro de 2016, Zuraide Indarrean vous livre quelques-unes de ses réflexions sur les projets du village mais aussi sur le débat politique qui va toucher le Pays Basque en 2016 et qui nous concerne chacun en tant que citoyen.

NUMERO 4

 ♦ ♦ ♦

07/01/2016

Conseil du 30/11/2015

 ♦ ♦ ♦

28/11/2015

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le lundi 30/11/2015 à 20 h 00 dans la salle de la mairie.

Ordre du jour

Il s’agira du premier conseil municipal de Serge Zudaire qui était en deuxième position de notre liste aux élections municipales. Guidée par la volonté de travailler en groupe et de faire vivre la démocratie participative, la liste Zuraide Indarrean avait décidé d’envoyer plusieurs candidats au conseil municipal pendant ce mandat afin que chacun puisse prendre part à la vie municipale. Nous lui souhaitons d’être aussi actif et impliqué que l’a été Marie-Christine Borda pendant tout le début du mandat.

 ♦ ♦ ♦

23/11/2015

Conseil du 22/10/2015

♦ ♦ ♦

16/10/2015

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le 22/10/2015 à 20 h 00 dans la salle de la mairie.

Alors qu’on lit un peu partout que les conseils municipaux vont être consultés sur le projet de communauté unique pour le Pays Basque Nord et sur le projet dit des « mines de Cambo », chez nous toujours rien… à moins que ce ne soit prévu dans les questions diverses !

Ordre du jour

♦ ♦ ♦

18/09/2015

Conseil du 27/08/2015

♦ ♦ ♦

22/08/2015

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le 27/08/2015 à 20 h 30 (et non à 20 h 00) dans la salle de la mairie. N’hésitez pas à venir, les séances sont publiques.

Ordre du jour

♦ ♦ ♦

31/07/2015

Conseil du 04/06/2015

♦ ♦ ♦

30/06/2015

- Zozialdun fededun – L’époque de Don Camillo et Peponne est bel et bien révolue. Notre députée (socialiste) a décidé de consacrer une partie de la réserve parlementaire dont elle bénéficie à … la rénovation de l’église et du presbytère de Souraïde. Dans le cadre du projet de nouvelle école, le conseil municipal du 18 décembre dernier prévoyait pourtant de faire appel (notamment) à la réserve parlementaire. Sachant que Mme Alaux a déclaré que les communes en ayant déjà bénéficié n’y auraient plus droit, il y a de quoi s’interroger sur la foi (ou la mauvaise foi) des uns et des autres…

- Gouverner c’est prévoir – Constatant enfin l’état réel du logement, le conseil municipal du 18 décembre a décidé, à l’unanimité, de ramener le loyer de la maison Larraldia de 800 à 650 euros. Rappelons que ce loyer avait été porté à 800 euros (malgré l’unique abstention de Marie-Christine Borda) par le conseil municipal qui s’était déroulé deux mois avant…

 - Dès le début de son mandat, nous avons dénoncé auprès du Maire la différence de traitement concernant le forfait communal attribué pour les enfants des ikastola. Il avait reconnu qu’il y avait matière à rectifier et à regarder de plus près. Nous ne pouvons que lui demander de regarder d’encore plus près car si l’on peut constater que l’évolution va vers un rattrapage, on est encore très loin d’une égalité de traitement…

- Unanimité – Lors de l’assemblée générale de l’organisme de gestion de l’enseignement catholique, les représentants de la Mairie ont ressenti le besoin d’apaiser les craintes des parents de l’école privée concernant le projet de nouvelle école.  Nous pensons aussi  que ce projet ne doit pas donner lieu à un quelconque clivage et nous rappelons que le choix s’est fait à l’unanimité (y compris donc les représentants de l’ancienne majorité municipale…).

- La presse est officiellement invitée aux séances du conseil municipal. Nous suggérons à ce dernier d’y convier désormais TOUTE la presse, dont les médias bascophones, traditionnellement oubliés.

-  Elections départementales – Comme nous l’avions pressenti dans notre dernière édition, ce scrutin sur le nouveau canton Baïgura Mondarrain a vu s’affronter au deuxième tour les deux conseillers sortants Vincent Bru et Beñat Inchauspé. Nous ne sommes pas les seuls à être un peu devins à Zuraide puisqu’en affichant son soutien au premier cité, notre Maire a eu le nez creux et a misé sur le bon cheval.

 - Conseil municipal : Nous vous rappelons que les séances sont publiques. N’hésitez pas à venir, nous affichons la date du prochain conseil municipal dès que nous en avons connaissance sur notre site zuraideindarrean.eu

  ♦ ♦ ♦

20/06/2015

27/06/2015 : Assemblée générale d’EHBAI

Nouveau bond d’EH BAI aux élections départementales après l’avancée remarquable des municipales !

Avec un total de 17779 voix (16,09 %) au premier tour sur l’ensemble des 12 cantons d’Iparralde%2